mardi 30 avril 2019

JEAN-MARC LEDERMAN: Ode A La Pluie (2018)

“Ambient music with fragrances of abstract art music such as Brian Eno or some of Vangelis albums”
1 Ode à La Pluie 1 9:44
2 Ode à La Pluie 2 11:52
3 Ode à La Pluie 3 11:36
4 Ode à La Pluie 4 12:37

5 Ode à La Pluie 5 6:09
Wool-E Discs | WED052 (CD/DDL 51:59)
(Ambient music)
==================================
  **Chronique en français plus bas**
==================================
This is the reason why we must persevere and hear an album from beginning to end before wanting to dump it. ODE À LA PLUIE! Jean-Marc Lederman is a Belgian musician, mainly keyboardist and synthesist, who is involved in different spheres of musical creativity in Belgium. Producer and director for several New Age or Punk cult groups, he made a multitude of music for movies and video games in addition to collaborating with leading artists such as Alain Bashung, Front 242 and Karl Bartos, a former Kraftwerk. ODE À LA PLUIE is a 2nd solo album and it's mainly inspired by the poems and paintings of Erica Hinyot, his wife. Moreover, the music was composed to create the ambience for the evenings of poetry and vernissage of Erica Hinyot's paintings, and other artists, during exhibitions in the art gallery Peinture Fraîche. Abstract music? More or less! Between the dead sound natures of Brian Eno and those scattered sounds of Vangelis in Invisible Connexion, the music in ODE À LA PLUIE is divided into 5 parts and each has a deeply intimate minimalist character.
Here, the rain is personified by drops of glass that click on a soft grass. At times, these drops evaporate before touching the ground and their echo effects weave the romance aspect of "Ode à La Pluie 1". Synth pads and subtle perfumes of sonic fog fill the atmosphere for the less empty of this title. And, surprisingly, one finds a form of musicality in these atmospheres. Especially when these drops and tender fluty synth pads intertwine their breaths and echoes in some privileged moments. You can easily sleep there, but not before you have tasted the entire "Ode à La Pluie 1". And this applies for the other 4 sound chapters of ODE À LA PLUIE. Although too close to the silence of the night drizzle, "Ode à La Pluie 2" goes like this contactless wind with shadows of music drifting away. Our ears can perceive some ringing, or movements of inert mass, but the whole thing is so silent that we must open the volume in order to perceive these lifeless shadows. Lively and stimulant for the neurons, the music of "Ode à La Pluie 3" is more musical with different chords that fall into a choreography for ballerina alone with her thoughts. Fragile these tinkling chords and notes of a melodious piano are the accomplices of those who dared to continue the experiment beyond the first two parts. Certainly, it may seem long! But we must remember the goal, the idea behind ODE À LA PLUIE which is also a good partner to accompany our pre-sleep sessions. "Ode à La Pluie 4" follows with tones of Japanese koto that rolls its notes like luminous beads on a velvet blanket. At times, it rains notes while in other times, emptiness aspires them and we hear their shadows and echoes rolling in the oblivions. At times, the distant echo can play a ghost melody, but that belongs to our perception. "Ode à La Pluie 5" puts an end to this music for moods with synth pads to the colors of shadows waltzing and drifting, like a long horn swallowing the rain, the sonic drops and the sounds.
ODE À LA PLUIE is another achievement of the Belgian ambient and experimental electronic music label, Wool-E Discs. The adventure comes in a box set which includes the CD and a 32-page booklet of Erica Hinyot's paintings. Other effects accompany this box that is (or was) available in a limited edition of 100 boxes. Otherwise, you can find the album on the Belgian label's Bandcamp website.

Sylvain Lupari (April 29th, 2019) *****
Available at Wool-E Discs' Bandcamp
===================================================================
                       CHRONIQUE en FRANÇAIS
===================================================================

Voilà pourquoi il faut persévérer et entendre un album jusqu'au bout avant de vouloir le foutre aux oubliettes. ODE À LA PLUIE! Jean-Marc Lederman est un musicien, principalement claviériste et synthésiste, Belge qui est impliqué dans les différentes sphères de créativité musicale en Belgique. Producteur et réalisateur pour plusieurs groupes culte New Age ou Punk, il a fait une multitude de musique pour films et jeux vidéo en plus de collaborer avec des artistes phares tel qu'Alain Bashung, Front 242 et Karl Bartos, un ex-Kraftwerk. ODE À LA PLUIE est un 2ième album solo qui s'inspire des poèmes et peintures de sa femme Erica Hinyot. D'ailleurs la musique a été composé afin de créer de l'ambiance pour les soirées de poésie et de vernissage des peintures d'Erica Hinyot, et autres artistes, lors des expositions à la galerie d'art Peinture Fraîche. Musique abstraite? Plus ou moins! Entre les natures sonores mortes de Brian Eno et ces sons éparpillés de Vangelis dans Invisible Connexion, la musique dans ODE À LA PLUIE est divisée en 5 parties et chacune possède un cachet minimaliste profondément intimiste.
Ici, la pluie est personnifiée par des gouttes de verre qui cliquètent sur une herbe molle. Par moments, ces gouttes s'évaporent avant de toucher le sol et leurs effets d’'écho tissent l'aspect romance de "Ode à La Pluie 1". Des pads de synthé et de subtils parfums de brume sonique remplissent les ambiances pour le moins vides de ce titre. Et, étonnement, on trouve une forme de musicalité dans ces ambiances. Surtout lorsque ces gouttes et les tendres coussins flûtés entrelacent souffles et échos dans des moments privilégiés. On peut aisément y dormir, mais pas avant d'en avoir dégusté l'entièreté de "Ode à La Pluie 1". Et cela s'applique pour les 4 autres chapitres sonores d'ODE À LA PLUIE. Quoique trop près du silence des bruines nocturnes, "Ode à La Pluie 2" passe comme ce vent sans contact avec des ombres de musique flottant à la dérive. Nos oreilles peuvent percevoir quelques tintements, ou des mouvements de masse inerte, mais le tout est tellement silencieux qu'il faut ouvrir le volume afin de percevoir ces ombres atones. Entraînante et stimulante pour les neurones, la musique de "Ode à La Pluie 3" est plus musicale avec différents accords qui tombent dans une chorégraphie pour ballerine seule avec ses pensées. Fragiles ces accords tintant et des notes d'un piano mélodieux sont les complices de ceux qui ont osé poursuivre l'expérience au-delà des deux premières parties. Certes, ça peut paraître long! Mais il faut se souvenir le but, l’idée derrière ODE À LA PLUIE qui est aussi un bon complice pour accompagner nos séances de pré-sommeil. "Ode à La Pluie 4" suit avec des tonalités de koto japonais qui fait rouler ses notes comme des billes lumineuses sur une couverture de velours. Par moments, il pleut des notes alors qu'en d'autres endroits, le vide les aspirent et on entend leurs ombrages et échos rouler dans les oublis. Par moments, la lointaine écho peut proposer une mélodie fantôme, mais cela appartient à notre perception. "Ode à La Pluie 5" met un terme à cette musique pour ambiances avec des nappes de synthés aux couleurs de l'ombre valsant et dérivant, comme un long cornet avaleur de pluie, de gouttes soniques et de sons.
ODE À LA PLUIE est une autre réalisation du label de musique électronique ambiante et expérimentale Belge, Wool-E Discs. L'aventure vient en un box-set qui regroupe le CD et un livret de 32 pages des peintures d'Erica Hinyot. D’autres effets accompagnent ce coffret qui est (ou était) disponible en version limitée à 100 boîtes. Sinon, on peut trouver l'album sur le site Bandcamp du label Belge.

Sylvain Lupari 29/04/19

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seuls les membres de ce blogue sont autorisés à publier des commentaires.