jeudi 7 février 2019

MENZMAN & FRIENDS: Insights (2018)

“This is a nice find out of the Manikin records shop which blends the 3 musical souls of the men behind Menzman & Friends”
1 Feuertaufe 3:55
2 Berlin I 4:34
3 Endless Time 12:26
4 Berlin II 5:51
5 Homage 5:40
6 Berlin Thoughts 6:42
7 Metrik Progression 7:22
8 Green Tea 4:59

Manikin ‎– MRCD 8010 (CD/DDL 51:25)

(New Berlin School)
==================================
  **Chronique en français plus bas**
==================================
A nice find from the
Manikin house! Menzman & Friends is a German trio consisting of Michael "Menzman" Menze, a Roland House specialist, Dirk Brand a renowned drummer who also plays in the Heavy Metal band Axxis and Horst Lemke a studio man and music producer who travels between New Age and a softer Electronica. A trio for the less diversified that offers us an excellent production with a first album “Insights” whose 50 minutes are a tasty incursion into the world of a contemporary Berlin School which drinks of the 3 personalities of Menzman & Friends.
A first chord ... and a sound wave invades our ears. A sequencer line emerges from it and makes frolic arpeggios which jump flutter like dragonflies in front of a feast of dipterous. Another line, more stroboscopic, delivers a jerky pattern to lead "Feuertaufe" (Baptism of Fire) in a pure New Berlin School of the 80's. The stationary rhythm, wrapped in veils of nebulosity where thin lines of voices play with our hearing, becomes more fluid, more rock with the arrival of percussion around its finale. A good entrance with a little title rather accessible. "Berlin I" takes us elsewhere with a semi-ambient structure dominated by multiple layers of percussive effects which are quite attractive. Those who love Jarre will enjoy these organic percussions that are addictive for the ears. The multiple synth layers also dominate. If one is melodious, another draws a jerky figure while others illuminate the music with effects as ethereal as sibylline. Software fragrances add to the charm of "Berlin I". Another moment of seduction; "Endless Time"! Its rhythm is dislocated by a line of sequences that make its keys frolic in all directions. The robotic percussions, armed with seductive rattling, restructure the frayed side of the rhythm which follows another tangent to follow a musical path adorned with soft synth solos. Voice effects complement the ethereal decor of this title a little more complex by its evolutionary side. "Berlin II" is slightly different with a complementary structure which takes us to the territories of the old Berlin School of the Dune years by Klaus Schulze. "Homage" is closer to the New Age with a female voice that makes her fantasies hover over a structure of rhythm animated by a mesh of circular sequences and percussive effects always very attractive in the world of Menzman & Friends. "Berlin Thoughts" is in the tradition of Broekhuis, Keller & Schönwälder. The rhythm is structured on sparkling sequences and a solid drum, aided by electronic percussion. Between heaviness and fluidity, it progresses under beautiful synth pads which are very melodious and good effects which serve as a backdrop for a solid rhythm structure. By far the best title on this “Insights”! Although "Metrik Progression" is not bad at all with its fluid structure, always animated by multi layers of percussive effects and percussions. Except that here, a line of bass sequences complements these effects with a solid presence which goes up and down as in the usual good patterns of Berlin School. The sequences are harmonic, and the rhythm is catchy. Note here the excellent work of Dirk Brand on electronic percussion. "Green Tea" ends this album with a Reggae structure in an Ashra style. This impression comes from a guitar which rolls its chords on a structure which hesitates to start. And when "Green Tea" takes off, its rhythm is jerky like those lascivious dances of traditional Reggae. The circular harmonies of this guitar and well-adjusted percussion becomes the axis of the music towards an electronic progressive rock.
In conclusion?! I spent nice minutes discovering the various orientations and influences of Menzman & Friends. There are several styles here and the fact that the structures are short facilitate the absorption of
Insights. The production and mastering from Horst Lemke are top nickel. So here we have a very musical album that should appeal to fans of Jean-Michel Jarre as well as fans of Software and Broekhuis, Keller & Schönwälder who seems to be the greatest source of inspiration of this German trio named Menzman & Friends.

Sylvain Lupari (February 7th, 2019) *****
synth&sequences.com
Available at Manikin's Bandcamp
================================================================
                       CHRONIQUE en FRANÇAIS
================================================================

Une jolie trouvaille du côté de la maison Manikin! Menzman & Friends est un trio Allemand composé de Michael "Menzman" Menze, un spécialiste de la maison Roland, Dirk Brand un batteur de renommé qui joue aussi dans le groupe d'Heavy Métal Axxis et Horst Lemke un homme de studio et producteur de musique qui voyage entre le New Age et l'Électronica grand public. Un trio pour le moins diversifié qui nous offre une excellente production avec un premier album “Insights” dont les quelques 50 minutes sont une savoureuse incursion dans l'univers d'un Berlin School contemporain qui s'abreuve des 3 personnalités de Menzman & Friends.
Une première note… et une vague sonore envahit nos oreilles. Une ligne du séquenceur s'en dégage et fait gambader ses arpèges qui papillonnent comme des libellules devant un festin de diptères. Une autre ligne, plus stroboscopique, débite un pattern saccadé, entraînant "Feuertaufe" (Baptême de Feu) dans un pur New Berlin School des années 80. Le rythme stationnaire, enveloppé de ces voiles de nébulosité où des soupçons de voix jouent avec notre ouïe, devient plus fluide, plus rock avec l'arrivée des percussions autour de sa finale. Une belle entrée avec un petit titre plutôt accessible. "Berlin I" nous amène ailleurs avec une structure semi ambiante dominée par de multiples couches d'effets percussifs assez séduisants. Ceux qui aiment
Jarre vont se régaler de ces percussions organiques qui sont des éléments addictifs pour les oreilles. Les multiples couches de synthé dominent aussi. Si une est mélodieuse, une autre dessine une figure saccadée alors que d'autres illuminent la musique avec des effets aussi éthérés que sibyllins. Des parfums de Software ajoutent au charme de "Berlin I". Autre petit moment de séduction; "Endless Time"! Son rythme est disloqué par une ligne de séquences qui fait gambader ses ions en tous sens. Les percussions robotiques, armés de séduisants cliquetis, restructurent le côté effiloché du rythme qui épouse une autre tangente plus conforme afin de suivre une route musicale ornée de tendres solos de synthé. Des effets de voix complémentent le décor éthéré de ce titre un peu plus complexe de par son côté évolutif. "Berlin II" est légèrement différent avec une structure complémentaire qui nous amène dans les territoires du vieux Berlin School des années Dune de Klaus Schulze.

"Homage" est plus près du New Age avec une voix de femme qui fait planer ses fantasmes sur une structure de rythme animée par un maillage de séquences circulaires et d'effets percussifs toujours très séduisants dans l'univers de Menzman & Friends. "Berlin Thoughts" est dans la pure tradition de Broekhuis, Keller & Schönwälder. Le rythme est structuré sur des séquences pétillantes et une solide batterie, aidée de percussions électroniques. Entre lourdeur et fluidité, il progresse sous de belles nappes de synthé qui sont très mélodieuses et de bons effets qui servent de décor à une solide structure de rythme. De loin le meilleur titre sur ce “Insights”! Quoique "Metrik Progression" n'est pas piqué des vers avec sa structure fluide, toujours animée par des multi couches d'effets percussifs et de percussions. Sauf qu'ici, une ligne de basses séquences complémente ces effets avec une présence solide qui monte et descend comme dans les bons patterns usuels de la Berlin School. Les séquences sont harmoniques et le rythme est accrocheur. À noter ici l'excellent travail de Dirk Brand aux percussions électroniques. "Green Tea" termine cet album avec une structure Reggae dans le style Ashra. Cette impression vient d'une guitare qui roule ses accords sur une structure qui hésite à se mettre en marche. Et lorsque "Green Tea" décolle, son rythme est saccadé comme ces danses lascives du Reggae traditionnel. Les harmonies circulaires de cette guitare et les percussions bien ajustées devient l'axe de la musique vers un rock progressif électronique.
En conclusion ?! J'ai passé d'agréables minutes à découvrir les diverses orientations et influences de Menzman & Friends. On trouve plusieurs genres ici et le fait que les structures soient courtes facilitent l'absorption de “Insights”. La production et le mastering de Horst Lemke sont top nickel. Donc, nous avons ici un album très musical qui devrait plaire aux fans de Jean-Michel Jarre autant qu'aux fans de Software et de Broekhuis, Keller & Schönwälder qui semble être la plus grande source d'inspiration du trio Allemand Menzman & Friends.

Sylvain Lupari 07/02/19

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seuls les membres de ce blogue sont autorisés à publier des commentaires.