mercredi 6 juin 2018

ROBERT SCHROEDER: Mosaique (1981-2018)

1 Mosaique 12:03
2 Utopia 6:09
3 Computer Voice 12:33
4 Aix-La-Chapelle 4:25
5 Syntropia 9:13

NEWS CDR12.003 (CD-R 44:23)
(Berlin School)
====================================
  **Chronique en français plus bas**

====================================
Finally! After so many years and all the reissues of his first albums, the speculations as well as the rumors; “Mosaique” is finally reissued for the first time in CD. Rather in CD-r format with a bonus track, "Syntropia". So 37 years after its release on the IC label, Robert Schroeder obtains the rights to give to “Mosaique” the same sound treatment he gave to his first albums. I'll skip the story of this album, where the famous PPG-Wave2 digital synthesizer was used for the very first time, which has already reviewed here on Synth&Sequences on last November. Myself at that time, I didn't believe it anymore. And yet I had discussed with Robert at the time of writing the review. Either he is a true secretive person or the talks were very fragile. So, it's like you that I learned at the end of 2017 that “Mosaique” was going to be reissued on Robert Schroeder's label and distributed by Spheric Music whose Lambert Ringlage is a faithful friend of Robert since moons. How does sound this famous CD-r version of this album become mythical by the force of things? And that's worth it? Let's dive right into this universe of slight differences...
Differences which ultimately have little impact! The clarity of the sound can make those who have the weary vinyl version smile. So, no more glitches, nor white noises coming from the furrows worn out by time. I didn't really notice any other differences in the sound texture, apart from this amplification that we notice on the re-releases of the other albums of the emerging period of the musician native of Aachen. In order to place us in the environments of the vinyl of the time, "Syntropia" begins exactly as when we put a vinyl on a turntable and the needle was waiting for the music as impatiently as our ears. This music is in the mysteries of Harmonic Ascendant with an acoustic guitar and its notes lost in wide electronic fog patch. It's a track of ambiences full to the ears of the sound effects from the analog period of Robert Schroeder which finds gradually our interest in the course of it discoveries.
So, is this reissue worth it? As far as I'm concerned, I think so! “Mosaique” remains a very good album which marks a renewal in the career of Robert Schroeder and later of EM. And I'm not convinced that the vast majority of EM fans own the vinyl edition. So, it's time to replace your CD-r copy that a friend kindly agreed to do you for the pleasure of your ears, I always have a big thank to Nick, or your pirated copy. As for those who have this album, "Syntropia" is at the height of the good moments of Harmonic Ascendant and Floating Music.

Sylvain Lupari (June 5th, 2018) *****
synth&sequences.com
Available at Robert Schroeder Webshop


===============================================================================
CHRONIQUE en FRANÇAIS
===============================================================================
Finalement! Après tant d'années et toutes les rééditions de ses premiers albums, les supputations ainsi que les rumeurs; “Mosaique” est enfin rééditer pour la 1ière fois en format CD. Plutôt en CD-r avec un titre en prime, "Syntropia". Donc 37 ans après sa parution sur le label IC, Robert Schroeder obtient les droits de donner à “Mosaique” le même traitement sonore qu'il a donné à ses premiers albums. On va laisser de côté l'histoire de cet album, où le fameux synthétiseur digital PPG-Wave2 était utilisé pour la toute première fois, qui a déjà fait les frais d'une chronique ici même sur Synth&Sequences en Novembre dernier. Moi-même à cette époque, je n'y croyais plus. Et pourtant j'en avais discuté avec Robert au moment d'écrire la chronique. Soit qu'il est un bon cachottier ou soit que les pourparlers étaient alors très fragiles. Donc, c'est comme vous que j'ai appris à la fin 2017 que “Mosaique” allait être rééditer par le label de Robert Schroeder et distribué par Spheric Music dont Lambert Ringlage est un fidèle ami de Robert depuis des lunes. Comment sonne cette fameuse version CD-r de cet album devenu mythique par la force des choses? Et est-ce que ça vaut le jeu vaut la chandelle? Plongeons tout de suite dans cet univers de légères différences…
Différences qui au final ont peu d'impact! La clarté du son peut faire sourire ceux qui avaient la version vinyle épuisée. Donc, plus de glitch, ni de bruits blancs provenant des sillons usés par le temps. Je n'ai pas vraiment noté d'autres dissemblances au niveau de la texture sonore, mis à part cette amplification que l'on remarque sur les rééditions des autres albums de la période émergente du musicien natif d'Aachen. Question de nous mettre dans les ambiances des vinyles de l'époque, "Syntropia" débute exactement comme lorsque nous mettions un vinyle sur une table tournante et que l'aiguille attendait la musique aussi impatiemment que nous oreilles. Cette musique se situe dans les mystères d'Harmonic Ascendant avec une guitare acoustique et ses notes égarées dans de larges bancs de brouillard électronique. C'est un titre d'ambiances plein à ras les oreilles des effets sonores de la période analogue de Robert Schroeder qui trouve peu à peu notre intérêt au fil de ses découvertes.
Est-ce que cette réédition vaut le coup et les coûts? En ce qui me concerne, je crois que oui! “Mosaique” reste un très bel album qui marque un renouveau dans la carrière de Robert Schroeder et par la suite de la MÉ. Et je ne suis pas convaincu que c'est la vaste majorité des fans de MÉ qui possède l'édition vinyle. Donc, c'est en plein le temps de remplacer votre copie CD-r qu'un ami à gentiment accepter de nous faire pour le plaisir de nos oreilles, je dois toujours un gros merci à Nick, ou encore votre copie piratée. Quant à ceux qui ont ce microsillon, "Syntropia" est à la hauteur des bons moments d'Harmonic Ascendant et de Floating Music.

Sylvain Lupari 05/06/18

2 commentaires:

  1. Salut Sylvain, "Syntopria" n'est pas vraiment inédit puisque ce titre était disponible dans la compil Klem Jubileum de 1986... sous le titre "Syntopia". Notre ami Robert est un GRAND synthésiste à mon avis largement sous-estimé. Ses premiers albums étaient formidables et on avait toujours hâte avec mes frères d'écouter le prochain...

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci François pour cette précision :-) Très apprécié

      Effacer